Un retour sur une saison touristique hors du commun

October 29, 2020

Le Manitoba compte plus de 100 000 lacs, 90 parcs naturels dont une forêt faisant partie du patrimoine mondiale de l’UNESCO (la forêt Pimachiowin Aki), pour une superficie de 649 950km (Travel Manitoba). Il n’est donc pas difficile de deviner que le Manitoba est un des territoires du monde parmi les plus riches en termes d’espaces naturels.

De cette richesse découle une attractivité touristique très importante. Le secteur du tourisme est un pilier majeur de l’économie manitobaine. Avant l’apparition de la covid, Travel Manitoba évaluait à 660 millions de dollars les taxes rapportées par les revenus engendrés dans ce secteur, qui emploi par ailleurs 20 000 personnes, pour 6100 entreprises. Avec des dépenses des visiteurs évaluées à 1,6 milliards de dollars en 2019, la province avait pour objectif d’augmenter ces dépenses à 2,2 milliards de dollars d’ici 2022. Mais l’apparition de la pandémie a changé la donne.

Selon plusieurs acteurs économiques comme Destination Canada, les dépenses touristiques en 2020 pourraient baisser entre 45% et 60% par rapport à 2019. Entre 6800 et 11 000 emplois devraient disparaître. De 2,2 milliards de dollars pour 2022, les objectifs de la province sont désormais de revenir aux résultats de 2019 à 1,6 milliards en 2024. En effet, on estime que le secteur touristique sera un des derniers à se remettre d’une crise qui ne fait que commencer, et qui entraîne d’ores et déjà la fermeture de nombreuses entreprises.

Néanmoins, le tourisme au Manitoba est parmi une des provinces et territoires au Canada qui a le mieux résisté à la crise. Cette situation s’explique parce qu’une très grande majorité des touristes au Manitoba sont des locaux. En 2019, Statistics Canada estimait que 85% des touristes au Manitoba étaient des résidents de la province, soit 9 028 000 sur un total de 10 563 000 visiteurs (voir page 8 du rapport)! Cette proportion est la plus importante comparée au reste du Canada.

S’il n’est pas question ici d’affirmer que nous allons nous sortir de cette crise aisément, l’attachement que portent nos concitoyens pour le Manitoba est un atout indéniable pour le tourisme et d’une manière générale pour l’économie du Manitoba.

A travers nos échanges, consultations et sondages avec nos partenaires, nous avons constaté que les secteurs de l’hébergement (plutôt celles du l’urbain), des tours opérateurs de transports, les lodges de chasses et pêches et les festivals ont été les plus affectés. Par ailleurs, plusieurs destinations rurales ainsi que des grands espaces naturels ont subi le surtourisme.

De nombreux acteurs, qu’ils soient locaux, provinciaux, et nationaux sont présents pour aider le tourisme manitobain à se relever. Parmi eux, Destination Canada étudie les différentes hypothèses possibles pour une reprise graduelle et effective de l’économie canadienne. Cette étude va de la levée partielle des mesures de confinement, jusqu’à la reprise générale de l’économie dont les voyages réguliers à l’international.

Grâce au support continu des bailleurs de fonds durant la crise, le secteur touristique du CDEM a pu continuer d'aider les entreprises touristiques et les communautés bilingues à se développer. Pour rappel, les bailleurs de fonds sont Diversification de l'Économie de l'Ouest du Canada par le biais du Fonds pour les expériences canadiennes et Voyage Manitoba.

Parmi ses attraits, nous pouvons notamment évoquer:

  • Cinéma sous les Étoiles. Le CDEM a organisé durant tout l’été des soirées cinéma en plein air à la Cathédrale de Saint-Boniface.
  • L’expérience culinaire de Prairie Berry. A travers le concept innovant du tourisme culinaire, Prairie Berry est une ferme spécialisée dans la production de fraises et offre des soupers gastronomiques à base de produits locaux.

  • Le Festival du patrimoine Montcalm au Musée Saint-Joseph. Le Festival a finalement pu avoir lieu grâce à des mesures sanitaires adéquates, et un nombre réduit de participants. Les 100 premières personnes ayant acheté leur billet ont pu profiter d’une soirée musique et d’un repas communautaire au Musée Saint-Joseph.

  • Le lancement du passeport du Sentier St. Paul avec La Marche Camino Walk. Faisant partie du Crow Wing Trail, ce sentier de 25 km se situe entre Saint-Malo et Saint-Pierre-Jolys. Les participants de la marche ont pu découvrir un chemin historique emprunté par les immigrants canadiens lors du 19ème siècle, faisant la route de Winnipeg à Emerson.

  • Les premières étapes d’une route auto-guidée et d’un rassemblement d’artistes le long du chemin Dawson. Un site web spécialement dédié au sentier a été créé afin de pouvoir effectuer des visites virtuelles, tout en apprenant d’avantage sur ce chemin historique et culturel.

  • L’initiative Panier Pique-Nique Saint-Boniface qui a permis aux résidents winnipegois de faire leur marché gastronomique dans Saint-Boniface tout en profitant de réductions sur leurs achats.

Ces événements touristiques, culturels, et festivaliers prouvent que le tourisme au Manitoba est touché, mais pas coulé. En allant de l’avant, il est d’abord nécessaire de privilégier de nouvelles initiatives et campagnes de reprise afin de sortir de la crise. C’est pourquoi, à court terme, l’industrie se focalisera sur le tourisme hivernal, rural et du bien-être, dans le respect des réglementations en vigueur et en faisant de votre santé une priorité.

Avec votre appui et vos initiatives, nous allons continuer à avancer pour à nouveau prospérer.