Entrepreneur en vedette: Josée Curé

josee cure

Partagez la publication :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nous portons une attention particulière à nos entrepreneurs et les suivons de près dans leurs parcours! Lors des prochaines semaines, nous vous présenterons une série d’entrepreneurs qui font rayonner le milieu des affaires manitobain. Aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir le parcours inspirant de Josée Curé de J’em Bistro.

Josée Curé

Quels produits offrez-vous?

Nous offrons des produits faits maison avec des ingrédients de qualité et d’origine locale tels que des produits de boulangerie, des desserts, des cornichons, des conserves, des vinaigrettes, des boissons et des soupes. Ces produits sont offerts dans nos menus (déjeuner, dîner, souper), dans nos plats à emporter et nos paniers de pique-nique, en service de traiteur et en vente dans notre magasin. Nous proposons aussi des ateliers, nous louons notre espace pour des fonctions privées, et nous organisons des évènements pop-up. Et nous allons bientôt lancer un cours de pâtisserie en ligne!

 

Quel est votre marché ?

Mon marché peut aussi bien inclure des jeunes adultes, des parents esseulés, que des aînés. La clientèle de notre restaurant en semaine est très différente de celle de nos fins de semaine. Nos ateliers sont vraiment pour tout le monde. Et pour nos évènements, ça varie. Nous ciblons les clients qui apprécient la qualité et les produits artisanaux, et qui soutiennent les entreprises locales. Mais nous ne sommes pas de la restauration rapide, alors ne venez pas simplement pour avaler votre repas et partir en courant! Venez vous assoir un moment et profiter de l’environnement, de la compagnie et des saveurs.

 

Comment est née l’idée de votre entreprise ?

L’idée de mon entreprise est née d’une volonté d’intégrer toutes les choses que j’aimais. J’ai toujours aimé cuisiner et pâtisser, mais c’était plus un à-côté. La nourriture a toujours été quelque chose qui rapprochait ma famille, surtout du côté de mon père. Du côté de ma mère, c’est l’agriculture de loisir et les conserves qui étaient très populaires. Il m’a fallu beaucoup de temps pour me décider à changer de carrière et poursuivre ma passion. Principalement pour des raisons financières, car ce n’est pas une carrière très lucrative et le taux de réussite est faible. Mais le bonheur se trouve dans la passion, et cela n’a pas de prix! Ainsi, quand j’ai décidé de m’inscrire à l’université et que mon programme avait trois ans d’attente, j’ai commencé entre temps à vendre mes pâtisseries et mes conserves dans le cadre d’une activité saisonnière, pour voir si je pourrais le faire à temps plein. La première année, j’avais un jardin d’un acre donc je l’ai appelée J’em Jardin. Trois ans ont passé, le temps de l’école est venu et reparti, et j’ai décidé qu’il était temps de mettre en pratique mon expérience et ma passion pour l’hôtellerie et la gestion. C’est ainsi qu’est née J’em Bistro.

 

Comment vous assurez-vous d’atteindre vos objectifs ?

L’état d’esprit, l’exécution et la construction continue de mon réseau. Et toujours beaucoup d’improvisation!

 

De quel outil vous servez-vous le plus dans votre travail ?

Probablement l’application de notes et le calendrier sur mon iPhone. J’oublie facilement, alors c’est bien d’avoir un moyen de rester au courant des choses. Mon ordinateur portable et mes manuels scolaires sont également de bons outils.

 

Parlez-nous de votre équipe

J’adore mon équipe. Tous les membres d’équipe que j’ai eus jusqu’à présent ont été formidables. J’essaie vraiment de créer un esprit d’équipe sain entre nous, et je pense vraiment que nous y sommes parvenus. Je réembaucherais et recommanderais chacun de mes employés actuels et passés sans exception.

 

Quelle est la leçon la plus importante que vous avez apprise dans votre parcours entrepreneurial ?

Il n’est jamais trop tard pour changer ce qu’on fait et faire ce qu’on aime. L’argent va et vient, et si on persévère avec la bonne approche, on peut réaliser tout ce qu’on veut dans la vie.

 

 

 

Quel est votre plus grande peur ? Comment gérez-vous cette peur?

Ma plus grande peur est que si j’échoue, je ne pourrai pas faire une différence dans le monde. Je gère cette peur en me plongeant dans mon travail, et en travaillant à sa réussite en m’adaptant et en essayant de nouvelles choses.

 

Si vous n’étiez pas entrepreneure, vous seriez… 

Probablement organisatrice d’évènements ou coach de vie.