Entrepreneur en vedette: Yvonnick Le Lorec

Ker-Breizh-11

Partagez la publication :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nous portons une attention particulière à nos entrepreneurs et les suivons de près dans leurs parcours! Lors des prochaines semaines, nous vous présenterons une série d’entrepreneurs qui font rayonner le milieu des affaires manitobain. Aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir le parcours inspirant de Yvonnick Le Lorec de Ker Breizh.

Yvonnick Le Lorec

Quels produits ou services offrez-vous?

On offre un service de restauration, plus particulièrement des crêpes ou galettes de sarrazin. On propose aussi à la vente différentes pâtisseries de fabrication bretonne.

Comment est née l’idée de votre entreprise?

Ketty et moi nous avons vécu à Winnipeg puis on est repartis en Bretagne où on avait ouvert notre propre café. Quelques années plus tard, on est revenus à Winnipeg. Il y avait très peu de crêperies ici, donc c’était l’endroit idéal pour démarrer une entreprise de crêperie.

Comment est-ce que vous produisez de nouvelles idées?

On se documente, on regarde des émissions, on voyage, on aime rencontrer les gens et qu’ils nous partagent des choses. Souvent, par la suite, on se dit: Tiens, et si on travaillait avec ce produit-là?

Comment vous assurez-vous d’atteindre vos objectifs?

On ne se fixe pas de gros objectifs. On est encore en phase de développement. On essaie de faire en fonction de ce qu’on peut supporter.

Le moment de votre carrière entrepreneuriale dont vous êtes le plus fier?

La réussite de notre premier projet de café en Bretagne. C’était un vrai succès. La structure de l’établissement devenait trop petite tellement c’était populaire. Une autre fierté, c’est qu’ici, c’est la deuxième année qu’on s’assure un chiffre d’affaires malgré la pandémie. On est très contents de ça, et du fait qu’on a gagné la Fosse aux lions.

Yvonnick Le Lorec et Ketty Pichaud, gagnants de la Fosse aux Lions 2019

Quelles autres entreprises locales vous inspirent?

Hermann Grauer de Nature’s Farm. Il est vraiment parti de zéro, il a dû retaper une ferme et a bâti toute une entreprise. Je le trouve très intéressant.

Quel est selon vous le plus grand défi que vous rencontrez en lien avec l’entrepreneuriat?

À Winnipeg, le plus grand défi, c’est le fait qu’on soit dans une minorité francophone. Il faut parfois batailler pour avoir des services en français.

D’où êtes-vous originaire et pourquoi avez-vous choisi Winnipeg pour implanter votre entreprise?

Je suis originaire de Nantes, en France. J’ai grandi dans les pays de la Loire, et j’ai ensuite pas mal voyagé. On était déjà venus à Winnipeg avec Ketty, donc on connaissait déjà l’endroit.

Quel livre vous a le plus inspiré?

Je ne suis pas un gros lecteur, mais j’aime les biographies de sportifs ou de personnes qui ont
accompli des choses incroyables. Par exemple, le livre de Mike Horn, “L’Antarctique, le rêve d’une vie”, ou encore le livre autobiographique de Guirec Soudée, “le Monde selon Guirec et Monique”.

Le-Lorec-Yvonnic-Pichaud-Ketty-Ker-Breix-Constance
Yvonnick Le Lorec et Ketty Pichaud, co-propriétaires de la crêperie Ker Breizh

Site web: https://www.kerbreizhcrepe.ca/